Le splendide CENTRE MICHELET

centre-michelet
Le centre Michelet vu depuis le jardin des Grands Explorateurs (© Histoire Parisienne)

En 1917 le couturier Jacques Doucet offre à l’Université de Paris sa collection d’ouvrages sur l’Histoire de l’Art.

Un concours est organisé pour la construction d’un édifice pouvant l’abriter : c’est le Normand Paul Bigot qui le remporte. La marquise Arconati-Visconti, importante mécène de l’époque, finance le projet.

Ainsi en 1925 le chantier de l’institut d’Art et d’Archéologie est lancé, dans un style aussi imposant qu’étonnant car mêlant architectures siennoise, vénitienne et mauresque ; on peut de plus remarquer sur les façades une frise archéologique, réalisée par la manufacture de Sèvres.

À partir de 1971, les locaux de l’institut (souvent appelé centre Michelet) sont utilisés par les universités Paris I et Paris IV. Finalement, en 1993, la collection d’ouvrages de Doucet (depuis “Bibliothèque de l’Institut National d’Histoire de l’Art”) est transférée à la Bibliothèque Richelieu, tandis qu’une bibliothèque destinée aux étudiants est installée au centre Michelet.


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *