L’incroyable CHAPELLE SCIENTIFIQUE de l’Institut PASTEUR

Savez-vous de quel endroit exceptionnel et méconnu provient L’Espérance, mosaïque exposée au Petit Palais ?

pasteur-esperance
L’Espérance, mosaïque exposée au Petit Palais, réplique provenant de la crypte de Louis Pasteur réalisée par l’atelier Guilbert-Martin (© Histoire Parisienne)

Il s’agit d’une réplique du décor de la crypte de Louis Pasteur. À sa mort en 1895, sa famille décida qu’il serait inhumé dans son propre institut plutôt qu’au Panthéon comme prévu initialement.

Pour aménager la crypte, l’architecte Charles Girault s’est inspiré du mausolée de Galla Placidia à Ravenne pour un résultat exceptionnel : il s’agit d’une chapelle de style néo-byzantin dont les magnifiques mosaïques (réalisées par l’atelier Guilbert-Martin à partir des dessins de Luc-Olivier Merson) représentent les épisodes majeurs de la vie du scientifique : chiens enragés, poules atteintes du choléra, etc.

Ces moments forts de la carrière de Pasteur sont dominés au plafond par 3 anges incarnant les 3 vertus théologales : Foi, Espérance et Charité, auxquels s’ajoute un 4e ange, quintessence de cette association du scientifique et du religieux : l’ange de la Science.

Ce lieu étant malheureusement très difficile d’accès, vous pouvez en voir de très belles images dans “l’étrange escale” de Patrick Baud à Paris (dernière étape) ; merci à lui !


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *