La demeure de BAUDELAIRE

baudelaire-par-nadar
Charles Baudelaire par Nadar

Charles Baudelaire, référence de la poésie française du XIXe siècle, a vécu la majeure partie de son existence à Paris.

Peut-être avez-vu déjà vu les plaques commémorant son lieu de naissance au 13 rue Hautefeuille, son décès au 1 rue du Dôme, ou ses divers séjours notamment sur l’île Saint-Louis ; mais quel est donc l’endroit le plus représentatif de sa vie à Paris ?

En fait il n’y en a pas vraiment, puisqu’il a eu plus de 40 adresses !

Au début surtout situées dans les 6e et 7e arrondissements, ensuite sur l’île Saint-Louis, le 9e, Neuilly-sur-Seine, et plus tard le 10e, le 2e et finalement le 16e… La raison principale de ces déménagements incessants était la fuite de ses créanciers.

Mais il est également important de se rappeler son attirance pour l’inconnu, qu’il a exprimée notamment dans “Anywhere out of the World”, XLVIIIe pièce de son recueil posthume de poèmes en prose Le Spleen de Paris :

Il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas, et cette question de déménagement en est une que je discute sans cesse avec mon âme.


Sa dernière demeure – plus définitive que les autres – est une tombe ordinaire du cimetière du Montparnasse, où il fut enterré avec sa mère qu’il aimait et son beau-père qu’il détestait tant.


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *