Les PANTHÉONISÉS ÉPHÉMÈRES

Tout le monde connaît le majestueux Panthéon et certains de ses illustres habitants, mais connaissez-vous les rares personnes qui furent « dépanthéonisées » ?

pantheon
Le Panthéon (© Histoire Parisienne)

4 résidents sont tombés en disgrâce et nous amènent tous à se pencher sur l’histoire pour le moins tumultueuse de la Révolution.

Le premier sorti est également le premier arrivé : Mirabeau, qui y fut inhumé le 5 avril 1791 – lendemain du vote de la loi transformant l’église en panthéon – en fut retiré suite à la découverte de sa correspondance secrète avec le roi, à la grande déception du peuple de Paris.

mort-de-marat-david
Jacques-Louis David, La Mort de Marat, 1793

Il est remplacé le 21 septembre 1794 par Marat, le célèbre “ami du peuple” ; cet échange a fait dire au peintre David dans son discours pour l’occasion :

Que le vice, que l’imposture fuient du Panthéon. Le peuple y appelle celui qui ne se trompa jamais.


Entre-temps est panthéonisé Lepeletier de Saint-Fargeau, connu comme “le premier martyr de la Révolution” car assassiné le soir même du jour où il vota en faveur de l’exécution de Louis XVI.

Puis fin 1793 le général Dampierre mort au combat l’est également ; mais il s’en fait expulser peu de temps après, suite à des rumeurs d’intentions de trahison nées juste avant sa mort.

Et le 8 février 1795, la Convention – désormais très modérée – décrète que “les honneurs du Panthéon ne pourront être décernés à un citoyen que dix ans après sa mort” afin de pouvoir en éjecter Marat ainsi que le marquis de Saint-Fargeau, personnalités politiques désormais symboliquement trop fortes pour le régime en place.

louis-xviii
Portrait officiel de Louis XVIII (1815-1824) par François Gérard

À noter enfin que sous Louis XVIII il était sérieusement question de sortir Voltaire du Panthéon en raison de ses critiques acerbes de la religion – alors même que le lieu était redevenu une église – mais le roi refusa avec malice :

Laissez-le donc, il est bien assez puni d’avoir à entendre la messe tous les jours.


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *