Le SECRET du Jardin des Plantes

Le Jardin des Plantes cache un macabre secret, lié à une des plus célèbres affaires criminelles du XXe siècle…

jardin-des-plantes
Le Jardin des Plantes (source Wikimedia Commons)

L’histoire de Henri Désiré Landru, “le Barbe-Bleue de Gambais”, commence en 1914 : pendant plusieurs années il se fait passer pour un homme veuf et aisé, dans le but de séduire des femmes isolées afin de les assassiner et faire main basse sur leurs économies…

La mécanique de ses crimes est très bien huilée puisque sa famille croit qu’il est en déplacement pour son métier de brocanteur, il utilise des dizaines de pseudonymes, les femmes sont trouvées via des petites annonces et il les emmène dans une villa qu’il loue à Gambais où il les tue et incinère les corps.

landru
Landru en 1909

Cependant tout cela finit par s’écrouler : il est inculpé en 1919 pour 11 meurtres ; son procès a lieu en 1921 et est très suivi par la presse. Après de vifs et éloquents débats il est finalement condamné à mort mais nie jusqu’au bout, et demande même la grâce présidentielle qui lui est refusée.

Mais quel lien avec notre paisible Jardin des Plantes ?

Bien plus tard, en 1955, un médecin légiste du Muséum d’Histoire naturelle confie au jardinier en chef du Jardin des Plantes des restes humains à enterrer au pied d’un arbre ; tout porte à croire que ce sont ceux des victimes de Landru… La légende raconte qu’encore aujourd’hui les jardiniers en chef se transmettent le secret de leur emplacement.


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *