Les SPHINX du CHÂTELET

Cette fontaine est l’une des 15 commandées par Napoléon Ier en 1806 pour donner de l’eau aux Parisiens. Édifiée sur la très passante place du Châtelet, un détail de sa construction est pourtant ignoré de tous…

fontaine-chatelet
La fontaine du Châtelet (© Histoire Parisienne)

C’est suite à la démolition du Châtelet à partir de 1801 que la ville de Paris a voulu ériger sur la nouvelle place un monument en hommage à Napoléon ; d’abord il a été question d’un arc de triomphe, mais plusieurs autres projets d’arcs étant déjà prévus à l’époque, l’emplacement fut finalement choisi pour accueillir une des nouvelles fontaines.

L’architecte François-Joseph Bralle en a fait un monument servant secondairement de fontaine et non une fontaine en soi car, le canal de l’Ourcq n’étant pas achevé, l’approvisionnement en eau était à l’époque encore dérisoire. La colonne – représentant un palmier, d’où son nom répandu de fontaine du Palmier – fut ainsi choisie pour glorifier les victoires militaires, et également dans le but d’avoir un monument dominant le Pont-au-Change.

fontaine-chatelet-colonne
Détail de la colonne
(© Histoire Parisienne)

Elle est surmontée d’une statue allégorie de la Victoire, réalisée par Louis-Simon Boizot. Bralle a choisi par le style et les inscriptions de rappeler les premières expéditions et batailles de Napoléon, exprimant ainsi implicitement l’idée de laisser la guerre et ses gloires au passé et de désormais faire entrer la France dans une phase de paix ; volontaire ou non, cette symbolique n’a manifestement pas touché l’empereur…

En 1858, sous Napoléon III, longtemps après l’abdication et la mort de son oncle, il a fallu déplacer sur quelques mètres la fontaine en raison des travaux d’Haussmann : on en profita non seulement pour remplacer la Victoire par une copie pour éviter qu’elle se dégrade trop, mais surtout pour poser la fontaine sur un piédestal composé de 4 sphinx, qui a si bien fusionné avec la colonne initiale que les Parisiens ne se doutent pas de cette retouche.


Merci d’avoir lu cet article en entier ; n’hésitez pas à vous exprimer dans l’espace commentaires pour me dire ce que vous en avez pensé.

S’il vous a plu, je vous invite à le partager avec vos amis, à suivre le blog sur les réseaux sociaux et à activer l’alerte mail pour être averti des nouveaux contenus (boutons ci-dessous et dans le menu à gauche) !
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *